Te raconter ma vie,

Celle qui n’a pas les pieds sur terre

Oui tu trouveras toujours quelqu’un

Pour te dire le contraire

 

Tant de mots pour en finir

Avec cette cicatrice qui siège dans mon âme

Mais à peine j’y pense,

A peine, elle me désarme

 

Astéroroîde sans trajectoire fixe

Trop attachée à sa liberté

Recherche orbite confortable

Ou passion momentanée

 

Pousse ma porte

Au lieu de parler

Une langue morte

 

Trop fragile pour patienter

Amore, je fond au soleil

 

Ca m’énerve de rêver

Avec une minerve

Sur mes pensées

 

Ç’est pas la première,

Mais c’est la dernière fois

que tu me l’a fait a l’envers

 

Invertébrée émotive que je suis,

Chercher ce que j’ai

Pour cacher ce que je suis…